fbpx
13

19 raisons qui font que vous êtes tout le temps fatiguée

Cliquez sur play pour écouter votre article en faisant autre chose :

N’abandonnez pas. Ce n’est pas foutu. Pas encore.

Enfanter et élever une progéniture, c’est beau, mais épuisant.

Vous vous sentez écrasée, abattue par cette fatigue chronique qui s‘est lentement installée. Vous vous sentez impuissante, seule et connaissez sautes d’humeur, tensions, cris, pleurs, frustration, déprime…

Je connais bien ce sentiment.

L’affirmation qui va suivre est grave et complètement à côté de la plaque...

Il y aura toujours de la famille, des amis ou collègues pour vous dire qu’on s’habitue à la fatigue, que c’est un coup à prendre et que de toute façon vous n’avez pas le choix.

“Prends ton mal en patience.”

Cette affirmation est aussi maladroite que mal éclairée. 

Parce qu’elle vous place dans une position où vous n’avez plus aucun contrôle sur ce qui vous arrive. Elle vous déresponsabilise de votre mal-être ou bien être, vous dépossède de votre libre arbitre et vous prive de toute marge de manoeuvre pour rectifier le tir.

C’est dramatique. Car cette marge de manoeuvre, c’est précisément ce dont vous avez besoin pour appliquer ce qui va suivre.

Vous êtes-vous déjà demandée pourquoi vous trouviez autant de requêtes Google ou d’épingles Pinterest sur le thème de la fatigue ? 

Un : Parce que c’est un problème qui concerne tout le monde.

Deux : Parce que certains ont trouvé des solutions pratiques pour la soulager, voire s’en débarrasser.

C’est ainsi que vous êtes tombée sur cet article.

Et je vais vous donner maintenant ce que vous êtes venue chercher.

Micro sieste pour retrouver son énergie

@Unsplash

Vous êtes déconnectée de votre féminité

Votre corps, vos envies, vos désirs. 

Je vous parle de votre sensualité et de votre sexualité. 

L’arrivée des enfants, bien qu’étant une superbe aventure a chamboulé vos hormones, votre corps, votre perception de celui-ci et aussi votre vie de couple. 

Vous avez fini par complètement vous oublier. 

Yann Piette en parle très bien dans son livre “Comment mettre un homme dans votre poche”. Il existe 4 archétypes féminins que nous expérimentons toutes à un moment dans notre vie, et qui évoluent selon les situations dans lesquelles on se trouve. 

La mère : protectrice et nourricière.

La courtisane : Séductrice et sensuelle.

La madonne : Mystérieuse et mentor.

L’amazone : carriériste et masculine.

Dans votre cas, bien souvent, vous restez figée dans les archétypes les plus “pressants et urgents” de votre vie de mère. Courtisane et Madonne s’effacent au profit de la mère et/ou l’amazone.

Or une femme épanouie est une femme qui parvient à équilibrer ces 4 rôles de manière équitable.

💡 Que faire pour équilibrer vos états féminins ?

Vous reconnecter à votre corps et votre libido est une bonne première piste. 

J’ai rédigé un article spécifique sur le sujet : Comment relancer votre libido et sauver votre couple.

Vous gaspillez votre temps dans des activités chronophages et inutiles

Honnêtement, à quoi ressemblent vos soirées ? Allez on est entre nous, et on fait quasiment toute la même erreur. 

Moi aussi… J’adore m’effondrer devant. Ils ont quelque chose de rassurant, et d’anesthésiant. Pourtant ils m’énervent et me font louper mes cycles de sommeil.

Les écrans.

Non, vraiment. Les Anges à Marseille ne vous apportent rien d’intéressant. Même pas une bonne distraction. Pas plus qu’une heure devant candy crush.

Vous manquez déjà de temps. Le gaspiller devant des distractions inutiles ne vous rend pas service. Pire : Vous savez que vous perdez votre temps, et ça vous démoralise.

💡 Mon conseil :

Remplacez ces activités “par défaut” par des activités nourrissantes, rafraîchissantes ou décontractantes. Lisez, dansez, méditez, écoutez des podcasts inspirants, faites l’amour.

En panne d’inspiration ? Je vous conseille les 3 livres qui ont changé ma vie. Faciles à lire, ils ont été de véritables déclics au moment de mon burn-out.

À consommer sans modération.

Vous zappez les pauses

Je sais bien ce que vous faites. Je l’ai fait aussi. 

Vous sabordez vos pauses.

Parce que vous avez toujours une casserole sur le feu, que vos journées de 24 heures ne sont plus assez longues et que vous culpabilisez de prendre du temps pour vous, bien que vous en ayez cruellement besoin.

Un sportif ne devient pas un athlète s'il ne respecte pas les temps de pauses nécessaires à son corps pour se construire. 

La mère est à la femme ce que l’athlète est au sportif. Vous ne pouvez pas espérer tenir sur le long terme et vous sortir la tête de l’eau si vous ne vous autorisez pas de vraies pauses de récupération.

💡 Voici la pause type qui vous apportera un maximum de regain d’énergie :

Microsieste mode d’emploi

Vous vous droguez

Il est tentant de recourir à la médication quand on ne trouve plus le sommeil ou qu’on dort mal. 

Je vous parle notamment d’anxiolytiques, de somnifères et autres décontractants chimiques. 

N’en faire usage qu’en cas d’urgence. Ça m’est arrivé par le passé (et plus récemment suite à un gros choc), mais fondamentalement, ces béquilles ne vous aident pas à bien dormir

Préférez vous orienter vers les médecines douces et compléments alimentaires naturels. La nature regorge de ressources saines pour retrouver l’équilibre émotionnel, chimique et physiologique.

💡 Mon conseil :

Pratiquez des exercices de respiration avant de vous coucher. Essayez la méditation. Je vous explique comment je m’y prends dans mon article Méditer pour ne plus stresser

Vous avez peur de craquer

Il arrive un stade où la simple motivation, un bon état d’esprit et une hygiène de vie saine ne suffisent plus à vous maintenir en forme. 

Ça ne mange pas de pain, une prise de sang annuelle, comme une visite chez le dentiste révèlera parfois une faiblesse santé facile à résoudre. 

Prenez soin de vous, et de votre santé. 

Je ne peux pas vous parler de gestion de votre énergie sans passer par la case système nerveux et flux énergétiques. 

Rien d’ésotérique là-dedans, je vous parle des dysfonctionnements neurologiques, musculaires et squelettiques responsables de vos maux, troubles du sommeil, et freins à vos capacités d’autoguérison.

💡 Comment faire ?

Faites-vous suivre par une médecine parallèle. Pour moi c’est la Chiropratique. Contactez Mathias Kopylov sur Paris de ma part. C’est un crack.

Pour d’autres, ce sera l'ostéopathie la naturopathie, la sophrologie, réflexologie, l’acupuncture…

Trouvez la vôtre. 

Vous compensez avec le sucre

Bonbons, sucrerie, ennemi de votre énergie

@Unsplash

Vous le connaissez, ce coup de fouet que vous avez juste après l’ingestion d’une bonne barre de chocolat ? 

Et ce coup de barre 1 heure plus tard, qui vous donne envie de dormir et de remanger un truc sucré… on en parle ? 

Ca, mesdames, c’est votre insuline qui vous joue des tours. Cette hormone responsable de la stabilisation de votre taux de sucre dans le sang, monte en flèche quand vous en mangez (hyperglycémie), puis, quelques minutes plus tard, chute violemment (hypoglycémie). 

A chaque stade son lot de conséquences :

  • En hyperglycémie, vos yeux sont lourds, vous avez envie de dormir et avec du mal à vous concentrer. 

  • En hypoglycémie, vous êtes anxieuse, irritable, vivez sautes d’humeur et autres troubles émotionnels.

💡 Que faire pour lutter contre les pulsions de sucre ?

N’arrêtez pas le sucre radicalement. Croquer dans un carré de chocolat de temps en temps ne vous fera pas de mal. Mais quand une pulsion de sucre vous vient, posez-vous la question : “Ai-je vraiment faim ou est-ce pour combler autre chose ?”. 

Buvez un grand verre d’eau et attendez 10 minutes. 

En attendant, croquez dans un fruit ou quelque chose de salé. Ça peut suffire à faire passer cette subite envie et réguler votre taux d’insuline.

Vous mangez n'importe quoi, n'importe comment parce que vous avez autre chose à faire

Vous êtes ce que vous mangez. 

Les fruits et légumes sont les aliments les plus concentrés en vitamines, minéraux, fibres et eau, eux-mêmes responsables du bon fonctionnement de votre organisme.

Le saviez-vous ? Vos intestins sont tapissés de quelque 200 millions de neurones. Les mêmes que ceux qu’on a dans la tête. Ceux-ci influencent directement nos émotions, notre personnalité et finalement notre énergie.

Donc en faisant attention à ce qui entre dans votre bouche, vous prenez soin de votre énergie

Alors on mange du brocoli et on lâche un peu les produits industriels 😉

Vous buvez comme un chameau

Vous la connaissez cette sensation horrible de lendemain de fête arrosée ? 

Migraine, nausées, vertiges, courbatures, problèmes gastriques, épuisement, déprime…

Outre l’intoxication alcoolique responsable pour une partie de ces symptômes, c’est la déshydratation la grande fautive de votre état.

💡 Le bon réflexe :

Buvez de l’eau. 1 verre toutes les heures. C’est la base pour être en forme.

Vous croyez que bouger vous fatigue

Activité physique Yoga pour annuler la fatigue

@Unsplash

Faux. C’est exactement l’inverse.

Quand vous marchez, courez, dansez, vous activez 3 hormones naturellement présentes dans votre corps, responsables de votre santé physique et morale

  • Endorphines : bien-être, plaisir, euphorie

  • Dopamine : vigilance, et diminution de l’état de fatigue

  • Noradrénaline : Vous aide à faire fondre les graisses

💡 Pour que ce soit plus facile :

Pratiquez une activité qui vous fait plaisir. C’est mieux pour ne pas lâcher. Et puis c’est une très bonne manière de prendre du temps juste pour vous. La danse par exemple est aussi un excellent moyen de vous reconnecter à votre corps et votre féminité. 

Vous manquez de temps ? Faites donc d’une pierre deux coups.

Celle ci est définitivement mortelle pour votre énergie

Une erreur fatale qu’on reproduit volontiers par culpabilité, par sens du devoir ou par peur du rejet, est de garder toutes nos petites (ou grosses) rancœurs, frustrations, désirs avortés bien rentrés au chaud, au fond de notre petit cœur, sans jamais en parler. 

Et penser que ça passera un jour. Tout seul. Comme ça.

Femme isolée qui ne communique plus

@Unsplash

En agissant ainsi, vous bordez le lit de vos angoisses, maux et fatigue.

Si vous ne l'avez pas déjà, apprendre à communiquer au bon moment, aux bonnes personnes, une souffrance que vous ressentez est une qualité qui vous rapprochera des vôtres et vous soulagera des ruminations responsables (en grande partie) de votre manque d'énergie.

C’est aussi le meilleur moyen de vous faire respecter.

💡 Voici comment décharger vos émotions sans agresser votre famille :

Lisez cet article : Comment arrêter de râler et se faire enfin comprendre ?

Jeune maman perdant son temps devant la TV

@Unsplash

Vous pensez à l'échéance des impôts en faisant l'amour

L'instant présent, c'est quelque chose qui vous parle ?

Impliquez-vous à 100% dans absolument tout ce que vous faites :

  • 100% gamine pendant l'atelier peinture avec les enfants
  • 100% amoureuse pendant ce dîner avec loulou
  • 100% détendue au hammam avec la copine que vous n'avez plus le temps de voir
  • 100% efficace dans vos tâches ménagères pour y passer le moins de temps possible. Hop, voici un article pour gagner du temps dans votre ménage.

Ce que vous faites à fond, avec entrain, ne vous fatiguera jamais.

💡 Comment faire pour être 100% dans l'instant présent :

Concentrez-vous sur ce que vous ressentez pendant que vous passez du temps à une activité. 

Prenez le temps d’écouter les sons, de sentir les odeurs, de sentir le contact de vos vêtements sur votre peau, de prendre soin d’écouter ce que vos proches vous disent comme si vous deviez en faire un résumé précis après coup. 

Vous vous sentirez connectée au présent, rassurée, soulagée et zen.

Vous négligez votre image, et c'est pas grave...

Le jogging enfilé à l'arrache, la pince dans les cheveux et la paire dAir Max usées le matin pour partir bosser, je pense qu'on l'a toutes fait.

Après tout, vous avez autre chose à faire. Votre image est le dernier de vos soucis. On doit vous aimer pour ce que vous êtes et pas pour ce que vous reflétez.

Pas vrai ? 

Mais vous alors… Est-ce que vous aimez telle que vous êtes, là, maintenant, dans votre jogging déformé ? Honnêtement ?

Vous n’avez pas le choix. Votre garde-robe, aussi abandonnée soit-elle est un passage obligé dans votre journée. Votre toilette matinale est aussi l’une des premières choses que vous faites en vous réveillant (après peut-être un pipi et un café).

Si vous démarrez votre journée sans oser vous regarder dans le miroir par peur de tomber dans le coma, imaginez l’impact que ça a sur le reste de votre journée...

C’est simple : vous vous mettez le canon sur la tempe dès le matin. En tuant votre style, en vous maudissant dans le miroir chaque jour, encore et encore, vous sonnez le glas de votre forme morale et physique.

💡 Comment y remédier ?

J'ai rédigé quelques articles pratiques pour vous réapproprier votre garde-robe, ne plus perdre de temps à choisir, et dégager autre chose que le charisme d'un épouvantail quand vous sortez de chez vous. Servez-vous :

Dressing Détox : Comment sauver votre style du naufrage.

Des coiffures rapides et faciles pour le matin, 

Un maquillage anti-fatigue en 5 minutes.

Vous passez tous vos congés en famille

Que celles qui pensent encore qu’elles peuvent passer des vacances avec des enfants et se reposer lèvent le doigt !

Personne ? Je m’en doutais.

Dans mon article Comment vivre sans regrets, je vous explique dans une petite vidéo comment je pars chaque année, 1 semaine, seule en voyage à l'étranger. Je vous raconte mon expérience, et en quoi ces voyages me sont indispensables pour faire le plein d'énergie et revenir disponible pour ma famille.

Que ce soit pour une semaine ou un weekend, nous avons toutes et tous besoin d’intimité pour nous ressourcer. 

Ce que je vais vous dire peut vous paraître contre-intuitif, mais vous êtes la toute première personne dont vous devez prendre soin. L’isolement temporaire est un excellent levier pour remettre les compteurs à zéro de tout le monde, créer du manque dans votre couple, et vous autoriser la parenthèse bien-être dont vous avez besoin.

C’est tout bénef !

💡 Par où commencer ?

Avec un petit weekend. Programmez-le suffisamment en avance pour vous organiser avec votre conjoint et faire respecter ce temps pour vous le moment venu. Pas question d’annuler parce que vous n’avez pas réussi à boucler la semaine. Le temps ne se trouve pas, il se prend.

Ne partez pas trop loin pour vous sentir rassurer et profiter pleinement de ce moment. 

Tout mémoriser, puis un jour imploser

Alors… à 18h, je décolle. Pas de détour, il faut que je file parce qu’à 19h je récupère Marius chez la nounou. 

En passant il ne faut pas que j’oublie de récupérer mon colis chez Rajah et que j’appelle Mike pour lui dire de passer à la pharmacie pour prendre du sirop pour le petit qui tousse depuis hier, que je rappelle maman. Ah oui, eh puis demain j’ai un rdv super important, ça fait 2 semaines que je stresse comme une malade, et puis y a ma copine qui me fait la tronche parce que j’ai annulé notre dernière sortie...

Prendre des notes pour lutter contre la charge mentale

@Unsplash

Le bib, le bain, la couche, le pyjama, l’histoire, le bisou et quand il dormira vers 21h, je devrai appeler ma mère pour lui rappeler qu’on vient la voir ce weekend (d’ailleurs, il faut que je le rappelle à Mika vendredi soir qui va oublier à tous les coups)... 

Et… ? On mange quoi du coup ? Bah, plus le temps d’y penser, je vais faire chauffer une pizza Sodeburk.

STOP arrêtez le massacre.

💡 Ce que vous pouvez faire :

On arrête tout, et on décharge sur le papier. On appelle ça une poubelle mentale.

Prenez un carnet, un stylo que vous aimez bien, et grattez. Tout. N’importe quoi. Tout ce qui vous encombre l’esprit à longueur de journée, pro et perso. 

À défaut de réduire le nombre de vos tâches, cet exercice est libératoire car tout ce qui est couché sur le papier n’est plus dans votre tête sur un plan émotionnel.

Vous envoyez du 80 DÉCIBELS dans les oreilles de vos enfants

Crier ça défoule. 

Vraiment ?

Je ne dirais pas ça. Crier, ça fatigue, ça tend, ça stresse, ça fait stresser tout le monde et n’aide absolument pas à résoudre quoi que ce soit ou se faire mieux entendre.

Aujourd’hui, si vous vous reconnaissez dans ce paragraphe, le plus urgent pour vous va être d’apprendre à communiquer sans crier. 

Je ne prétends pas que ce sera facile, car chargée d’émotions, votre tendance naturelle ira vers l’évacuation.

💡 Voici comment vous faire entendre :

Lisez cet article : 15 façons pour ne plus crier sur ses enfants.

Vous vous punissez

Je ne vous apprends rien. 

Vous en faites trop.

Par manque de soutien, par perfectionnisme, par anticipation.. C’est notre plaie à toutes.  

Que se passe-t-il concrètement quand vous êtes hyper disponible et impliquée ? 

C’est simple : Vous n’êtes jamais satisfaite de vous-même. 

Parce que vous portez trop de choses sur les épaules. Les burn-out professionnels reposent sur les mêmes problématiques. Or le manque de reconnaissance de l’entourage ET de votre propre part constitue l’un des facteurs stress les plus importants du surmenage maternel.

Que vous soyez une femme active ou au foyer ne change rien. Le problème est invariablement le même.

Conjoint et enfant doivent contribuer aux tâches familiales dans la limite de leurs compétences (je parle des enfants, nous sommes bien d’accord). Et cela pour 2 raisons fondamentales :

1- Vous soulager

2- Parce que chaque membre fait partie de cette famille et que comme dans tout État, chaque citoyen est responsable de l’équilibre général.

💡 Comment vous y prendre :

1 - Distribuez de préférence les tâches les moins ingrates pour commencer. Celles avec lesquelles les membres de votre famille seront les moins récalcitrants.

2 - Pratiquez le renforcement positif en “récompensant” les actions des membres de votre famille. C’est ainsi qu’ils poursuivront leurs efforts et trouveront le goût de vous aider au quotidien.

"Culpabilité m'a tuer"

Quoi que vous fassiez, quoi que vous disiez. Cette petite voix est là et vous chuchote à l’oreille que ce ne sera jamais assez bien. 

Un mot de travers, un cri parti trop vite, une décision contestée par votre conjoint, une copine mère de 4 enfants un peu trop zélée… Tous les prétextes sont bons pour vous sentir dévalorisée, mésestimée, culpabilisée. 

Et quand on perd de la valeur à ses propres yeux, le burn-out n’est pas très loin. La fatigue morale est plombante et plus difficile à supporter que la fatigue physique. Elle vous prive peu à peu de vos ressources, de votre confiance, et vous distancie progressivement de l’objet de douleur.

💡 Comment vous débarrasser de votre culpabilité :

Lisez cet article complet : Culpabilité parentale : 29 clés +1 pour la vaincre.

Vous laissez votre stress faire son affaire...

On dénombre pas moins de X facteurs stresseurs chez les mères en burn-out.

  • Les stresseurs d’ordre organisationnel : surcharge de travail, contraintes de temps, le multitasking, la disponibilité permanente, le manque de contrôle, l’imprévisibilité, les priorités mal définies, l’attente et la perte de temps. 

  • Les stresseurs qui découlent du manque d’énergie : le manque de sommeil, le bruit, la lassitude, l’hygiène de vie. 

  • Les stresseurs liés au manque de confiance en soi : l’absence de droit à l’erreur, le poids des responsabilités, le manque de formation pratique, la culpabilité, le rejet de son image post grossesse. 

  • Les stresseurs relationnels : le manque de reconnaissance, de gratification, le manque de dialogue, les feed-back négatifs, le manque de soutien social, le regard des autres, l’absence du père. 

Chacun de ces facteurs stresseurs s’installe de manière chronique et répétée jusqu’à l’épuisement. C’est à ce moment que vous entrez en phase 2 du burn-out maternel.

💡 Comment lutter contre ce stress ?

J’ai écrit un article sur le sujet pour vous permettre d’y voir plus clair : Comment lutter contre le stress : grand responsable de notre fatigue chronique.

Vous êtes sur le point de quitter cette page et pensé avoir déjà tout essayé...

Franchement… Pourquoi iriez-vous vous fatiguer à appliquer mes conseils, alors que vous pourriez tranquillement perdre votre temps à faire défiler les actualités de votre fil Facebook ou jouer à Candy Crush ? 😉

Parce que vous dépasser est un merveilleux moyen de développer votre confiance en vous, et donc : de booster votre énergie.

💡 Ce que je vous conseille de faire :

Alors ne prenez un seul de ces points, tout de suite, et travaillez dessus dès ce soir. Intégrez un seul de ces conseils à votre routine quotidienne et observez les changements positifs sur votre quotidien.  

Pas de recette miracle chez Girlsmater. Votre salut et l’amélioration de votre quotidien passeront par vos actions concrètes. Le plus dur est de commencer. Si cet article vous a parlé, et que vous trouvez quelques pépites intéressantes à appliquer chez vous, ne commencez pas demain. Commencez ce soir. 

C’est très important.

Parce que vous méritez une vie de famille épanouie

Parce que, ce qui est dramatique, c’est de se dire qu’on a toutes choisi ardemment de fonder notre famille. Pour certaines, c’est un rêve de petite fille, pour d’autre c’est venu comme un cheveu sur la soupe (c’est mon cas). Mais c’est toujours un cataclysme qui change une vie.

Vous venez de parcourir ces 19 erreurs et je sais que cette liste vous fait peur, car vous vous êtes reconnue dans beaucoup d'entre elles et que vous ne savez par quel morceau commencer. 

C'est normal. Mais croyez moi, je suis passée par là, et certaines de ces erreurs me concernent encore à l'heure où je vous parle. C'est humain.

Le plus important pour vous aujourd'hui n'est PAS de cocher l'intégralité de la liste. La priorité est de vous rassurer. De croire que c'est possible et que rien n'est définitif. Et pour ce faire vous avez besoin de commencer par l'un de ces points, de vous y accrocher jusqu'à ce que ce soit rentré dans l'ordre. A ce moment là, vous saurez que c'est possible, vous reprendrez confiance en vous et vous attaquerez au point suivant.

C'est pour cette raison que vous allez faire quelque chose de très simple tout de suite. 

Choisissez une de ces 19 erreurs, et appliquez les conseils que je vous donne dans l’encart correspondant dès ce soir. N’attendez pas demain ou la semaine prochaine. 

Parce que le plus dur est de commencer. Et que quand un déclic survient, il faut tout de suite passer à l’action. Sans attendre. 

Allez-vous éteindre la TV 30 minutes plus tôt le soir ? Allez-vous remplacer ce Kinder Bueno par une poire au goûter ? Testerez-vous le chignon donut minute ? Descendrez-vous 2 stations plus tôt matin et soir pour marcher 20 minutes de plus dans votre journée ?

C’est à vous de jouer. Choisissez une erreur que vous n’allez plus commettre, et engagez-vous à le faire en commentaire. 

Soyez-en certaine, vous avez déjà toutes les ressources en vous pour vous sortir de la fatigue et du surmenage maternel. Vous avez seulement besoin d'en prendre conscience. Ces exercices vont vous y aider.

Conseil malin :
Cliquez sur l'épingle ci-dessous pour l'enregistrer sur Pinterest et retrouver l'article facilement !

Fatigue chronique les raisons pour lesquelles vous êtes fatiguée
Vanessa
 

Bonjour :) Moi, c'est Vanessa. Je suis probablement en train d'écrire un nouvel article pour vous aider à lutter contre le surmenage parental. C'est mon truc, j'aime bien aider quand je le peux. Posez-moi toutes vos questions, suggérez-moi de nouveaux sujets, n'hésitez pas, car Girlsmater, c'est d'abord votre site !

Click Here to Leave a Comment Below 13 comments

Proche du burnout maternel ? Passez le test et recevez mes recommandations pour profiter pleinement de tous les rôles de votre vie.