fbpx

3 conseils pour boucler vos journées en 24h de temps (sans vous cloner)

Cliquez sur play pour écouter votre article en faisant autre chose :

24 heures. C’est trop court. N’est-ce pas ?

Changer des couches, ramasser des assiettes, ranger des tonnes de jouets, conduire les enfants à la crèche, à l’école, à la danse, vous occuper des bobos de tout le monde, gérer des disputes, attendre que le petit dernier s’habille, recoucher l'aînée 2, 3, 4 fois tous les soirs.

Sans parler des milliers d’imprévus incontrôlables que vous devez gérer quotidiennement EN PLUS de votre planning serré.

Vous pensez que c’est de votre faute. Que vous n’êtes pas assez bien organisée, pas assez rapide, pas assez forte, pas assez résistante et que oui, effectivement, des journées de 48h, ça serait pas du luxe.

Vous vous sentez prisonnière du temps. Votre montre est votre maton.

C’est lourd, incompressible, incontrôlable et permanent.

La nature de votre travail de mère relève aussi bien des compétences d’un excellent manager que de celles d’un manutentionnaire performant.

Et ça, c’est l’une des raisons qui font que vous êtes tout le temps fatiguée.

Alors vous continuez de porter votre croix

En bon soldat que vous êtes. Vous avancez à contre-courant et continuez de cumuler 1000 tâches à l’heure, en fonçant tête baissée droit dans le mur. 

Vous pensez que ça va cesser, que vous allez apprendre et qu’en devenant encore plus productive, vous allez passer le cap.

Stop.

Réflexe humain. Mais dangereux.

C’est dangereux, car vous ne brisez pas le cycle. Vous reproduisez le schéma logique qu’on vous a enseigné depuis toujours : “Si tu bosses dur, tu y arriveras”. “No pain no gain”.

La vérité, c'est que...

Si vous ne brisez pas le cycle, vous allez suivre le chemin d’une impasse, avec un bon gros mur en briques au bout. 

Et vous allez vous le prendre dans le pif.

Aujourd’hui, ce que je vous propose, c’est de vous décharger intelligemment pour éliminer une partie de votre stress.

Parce que ce qui compte, ce n’est pas d’avoir la maison de Bree Van De Camp, une tripotée de bambins instagramables tirés à 4 épingles, ou d’arriver à tout prix à mettre la famille au régime sans gluten.

Ce qui compte aujourd’hui, c’est une vie de famille saine, un mental équilibré, un sentiment d’épanouissement et d’accomplissement, du bonheur à la maison et au-dehors.

Alors pour dresser votre temps, ne plus vous noyer et le faire plier à vos exigences, suivez ces 3 conseils phares.

Conseil n°1 : Tout ce qui est ni important, ni urgent : SUPPRIMEZ

C’est le syndrôme des perfectionnistes : Vouloir que tout soit impeccable, tout le temps, à tout prix = habitude dangereuse TRÈS énergivore. De plus, ça vous prive du sentiment libératoire d’accomplissement. 

Mais comment différencier les tâches importantes ou urgentes des autres ?

1 - Écrivez toutes les tâches que vous avez en tête sur une feuille ou un carnet. 

2 - Dressez un tableau avec 4 colonnes (A - important et urgent // B - important mais pas urgent // C - urgent mais pas important // D - pas important et pas urgent)

3 - Remplissez ce tableau avec votre liste initiale

4 - Supprimez purement et simplement ce qui se trouve dans la liste D. Sans culpabiliser, car tout ce qui se trouve dedans n’a rien à faire dans votre planning.

Exemple de tâches types à supprimer : Toutes les tâches “intermédiaires” de vos processus de vie : les vérifications inutiles par exemple. Le repassage ou les étapes de ménage superflues. Les tâches en cuisine que les robots peuvent réaliser. Les rencontres et discussions chronophages et dissociées de vos besoins.

Une fois que vous aurez fait ça, vous serez déjà un peu plus disponible et détendue. Maintenant, voyons comment optimiser vos temps masqués.

Conseil n°2 : Aménagez vos TEMPS MASQUÉS et faites-vous du bien

Ce sont des temps incompressibles de vos journées, qui ne vous demandent pas de mobilisation intellectuelle ou de concentration hors norme. Ces temps-là, vous pouvez les réinvestir pour faire autre chose d’utile ou d’agréable.

Quand vous faites la queue au supermarché, dans les bouchons en voiture, aux toilettes...

Maîtriser son temps

Prenez ces temps où vous êtes coincée pour faire quelque chose de bon et d’utile pour vous : écouter de la musique, ou un podcast inspirant pour décompresser. Dicter votre liste de course sur votre téléphone, passer les coups de fil en retard, méditer ou encore écouter un livre audio avec Audible.

Pour découvrir les 8 temps masqués que vous pouvez réinvestir à profit, lisez mon article complet : Les 8 temps morts qui vous font perdre du temps.

Conseil N°3 : Déléguez sans états d’âme

Parce que vous n’avez que deux bras et une tête.

Certes, tout ne sera pas fait parfaitement comme vous le souhaitez. Mais on vient de travailler ensemble sur le lâcher-prise et le perfectionnisme. Ça devrait donc beaucoup moins vous inquiéter.

Si vous en avez les moyens, déléguez le ménage, les courses voire la cuisine en employant. Les aides ménagères sont détaxées de 50% des impôts, et vous pouvez en trouver facilement à tarif réduit en postant des petites annonces chez les commerçants du coin. 

A voir non pas comme une dépense, mais comme un investissement sur votre mieux-être.

Aussi, répartissez les tâches familiales par affinité. Elles seront mieux réalisées avec un minimum d’intérêt.

Mon conjoint par exemple adore faire la cuisine. Mon fils adore arroser les plantes. Moi j’aime le linge frais qui sent bon bien plié. Chacun son truc.

💡 Bon à savoir : Les reproches ne donnent envie d’aider à personne. Alors quand tout le monde a fait son boulot, on se remercie et se félicite. Ça vous paraît peut-être idiot d’exprimer de la gratitude pour quelque chose qui doit être fait, mais c’est important pour maintenir une motivation collective.

Recentrez-vous sur le plus important

Vous manquez de temps et ça vous prend la tête.

Ça vous la prend tellement que votre tout premier réflexe est de tenter de travailler dessus.

C’est bien, mais ce n’est pas le problème.

Le problème, c’est que vos priorités sont souvent mal définies. 

Pourquoi ? 

Parce que vos valeurs le sont tout autant. 

Qu’est-ce qui est aujourd’hui, le plus important à vos yeux ? 

Ce qui vous fait vous lever le matin, la raison pour laquelle vous vous battez chaque jour, celle qui vous donne cette résistance si particulière ?

Pourquoi avez-vous fondé votre famille ? Quelles étaient vos motivations initiales ? Quel rêve cherchiez-vous à accomplir ?

Pour exemple, mes valeurs sont les suivantes : la transmission, l’amour, la passion, le partage, la connaissance, le travail et l’épanouissement.

Une fois que vous les connaissez, reprenez votre petit tableau du point n°1 et demandez-vous si chacune des tâches que vous avez listées est raccord avec vos valeurs. 

Celles qui ne le sont pas, supprimez-les sans vergogne.

Vous retrouverez alors le plaisir le boucler vos journées et de profiter de vos soirées

Comment arrêter le temps

Maîtrise et accomplissement sont des besoins essentiels dans la vie de n’importe quel individu. 

Celle des mères en particulier. 

Et ce qui est magique quand on se focalise sur les besoins et les valeurs de la mère, c’est qu’on coupe la mauvaise herbe à la racine. 

Si la gestion du temps est la cause de votre fatigue chronique, elle n’est que la conséquence de la gestion de vos priorités et de la méconnaissance de vos valeurs.

Oui, ça va vous demander un petit travail d’introspection. Non, ce n’est pas confortable, car vous allez devoir creuser un peu là où c’est douloureux. 

Mais vous allez briser le schéma et redistribuer les cartes. Vous allez faire plier le temps à votre volonté car vous saurez VRAIMENT pourquoi et comment l’investir, en regard de VOS priorités.

Pour profiter de ce qui compte le plus à vos yeux. 

Une vie de famille heureuse et épanouie.

Conseil malin :
Cliquez sur l'épingle ci-dessous pour l'enregistrer sur Pinterest et retrouver l'article facilement !

Gérer votre temps sans vous cloner
Vanessa
 

Bonjour :) Moi, c'est Vanessa. Je suis probablement en train d'écrire un nouvel article pour vous aider à lutter contre le surmenage parental. C'est mon truc, j'aime bien aider quand je le peux. Posez-moi toutes vos questions, suggérez-moi de nouveaux sujets, n'hésitez pas, car Girlsmater, c'est d'abord votre site !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Êtes-vous proche du burn-out maternel Passez le test pour le découvrir.