fbpx

Changement d’heure : comment éviter la fatigue

Cliquez sur play pour écouter votre article en faisant autre chose :

Alors ? Dans quel sens on la bouge cette aiguille 😀 ?

Deux fois par an, c’est le même bazar : “ Comment je vais bien pouvoir rester en forme avec ce fichu changement d’heure ? C’est déjà assez compliqué comme ça, avec les enfants, le boulot, la maison, et le reliquat de vie sociale auquel je m’accroche désespérément... Je fais comment, moi, pour rester debout quand en plus je dois décaler mon réveil 2 fois par an ?”

Encore, si ce n’était que nous... Mais non. Nous sommes parents. Le changement d’heure nous touche autant que nos enfants.

Et quand on sait que la qualité du sommeil de nos enfants est en grande partie responsable du nôtre

Ça laisse songeur.

D’ailleurs, si vos enfants ne dorment pas, ou mal, téléchargez le guide que je vous ai concocté “40 clés pour faire dormir bébé”, c’est cadeau.

Que l’on gagne ou perde une heure de sommeil, ça a un impact direct sur notre santé dont :

  • Des troubles du sommeil. La production de mélatonine (hormone du sommeil) et du cortisol (hormone du réveil) est décalée par le décalage des heures d’ensoleillement.
  • Une accentuation ponctuelle de notre fatigue chronique.
  • Des troubles de l’humeur favorisant l’agressivité, la tristesse et l’exaspération.
  • Des troubles de l’attention et de la concentration = plus d'accidents domestiques, professionnels ou de la route.

Au fait, pourquoi on change d’heure ?

À cause d’une règle adoptée en 1976 en France, puis en 1998 en Europe pour faire des économies d’énergie.

Génial. Au final, des études ont montré que ça ne changeait pas grand-chose puisque le temps gagné en énergie à un moment de la journée était rattrapé quelques heures plus tard, ou plus tôt.

Du coup, en mars 2019, un vote lancé par la Commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale démontre que 8 citoyens des états membres sur 10 s’annoncent favorables à l’annulation du changement d’heure.

Est-ce bientôt la fin ?

Je ne sais pas. Je ne peux pas vous renseigner. Je ne bosse pas à l’Assemblée nationale.

Mais en attendant que ça bouge, voici quelques conseils à appliquer pour ménager votre fatigue, et passer le cap du changement d’heure sans douleur.

Comment ne pas être fatigué lors du changement d'heure

Que faire avant le changement d’heure ?

Pratiquez le décalage progressif

Pour le passage à l’heure d’été, 4 jours avant la date fatidique, réduisez chaque soir de 15 minutes l’heure du coucher de toute la famille. Faites de même pour le réveil matinal.

Attention aux excitants

Vous pouvez aussi limiter la consommation d’excitants 1 semaine avant le changement. Cela habitue votre organisme à réguler sa production naturelle de mélatonine, hormone responsable de votre sommeil. L’endormissement sera alors plus facile.

Dormez en fractionné

Réhabilitez la sieste ce weekend-là. Pour savoir comment pratiquer la microsieste en un minimum de temps, cliquez ici.

Captez moins de lumières deux heures avant...

Ensuite, réduisez votre exposition et celle de votre famille à la lumière au moins 2 heures le soir avant l’heure du coucher : stoppez les écrans et pratiquez une activité calme en famille. Profitez-en pour passer ces moments entièrement disponibles pour ceux que vous aimez. Jouez au jeu du silence avec vos enfants (je plaisante) discutez avec votre homme des prochaines vacances (quoi que…).

Faites quelque chose d'égoïste

Si vous préférez vous la jouer solo, reprenez la lecture de ce bon bouquin que vous ne trouvez pas le temps de lire, ou prenez un bain chaud. Pour retrouver le temps de faire des trucs pour vous, cliquez ici : j’ai rédigé un article sur les temps morts que vous pouvez investir pour gagner du temps sur vos journées.

Dînez comme un pauvre

Pour ménager votre fatigue, faites aussi attention à ce que vous dîniez le soir. Pour ne pas consommer trop d’énergie en digestion, veillez à consommer Léger, et surtout avant 21h. Sans ça, vous allez galérer pour dormir.

Une femme avertie en vaut deux

Le jour J, programmez 2 réveils, la veille, pour éviter tout stress de ne pas vous lever. Vous dormirez ainsi sur vos deux oreilles pendant cette fameuse nuit.

Vous verrez votre meilleure amie la semaine prochaine

Enfin, limitez les sorties nocturnes la semaine précédent le changement d’heure, et reposez-vous au max.

Comment bien gérer le changement d'heure et sa fatigue

Et que fait-on après le changement d’heure ?

Le jour J, ne traînez pas au lit et levez-vous tout de suite lorsque vos 2 réveils sonnent.
Oui je sais ça pique, mais c’est pour votre bien 🙂

Pratiquez le rituel miraculeux

Dans votre ventre

Buvez un verre d’eau à température ambiante au réveil.

Prenez un bon petit déjeuner protéiné et fruité. Limitez les sucres rapides pour garder la forme toute la matinée et éviter le coup de pompe de 11h.

Dans votre tête

Prenez au moins de 5 minutes pour méditer. Faites-le sous la douche si vous pensez manquer de temps. Vous pouvez aussi le faire aux toilettes, dans les transports ou pendant n’importe quel temps mort de votre journée, mais je vous conseille de le faire au calme au réveil et de vous isoler pour ça.

Ensuite, écrivez sur une feuille de papier les missions du jour. Savoir exactement ce que vous avez à faire dans la journée, et le coucher sur le papier est une manière de démarrer sereinement.

Puis, prenez une grande inspiration et visualisez votre journée. Pensez aux tâches que vous avez à accomplir, aux rendez-vous que vous devez honorer, et imaginez-vous réussir à boucler cette journée.

Enfin, Souriez. Ça paraît bête dite comme ça, mais se forcer à sourire agit sur votre moral. C’est bluffant, essayer !

Dans votre corps

Étirez-vous, bâillez.

Prenez une douche chaude et terminez par un jet d’eau fraîche.

Exposez-vous rapidement à la lumière du jour pour indiquer à votre corps de s’activer.

Pour vous aider au changement d’heure, vous pouvez aussi faire de l’exercice, plutôt en début de journée. C’est une méthode prouvée efficace pour lutter contre le jetlag chez les globe-trotteurs. L’activité physique permet au corps de sécréter des hormones qui régulent rythme biologique.

L’opportunité de prendre de bonnes résolutions ?

C’est pas sorcier. Vous pouvez, avec quelques ruses, contourner les effets néfastes du changement d’heure sur votre organisme, votre moral et votre santé.

Mon dernier conseil, et pas des moindres pour bien vivre le changement d’heure est le suivant :

Appropriez-vous ce moment, et saisissez cette opportunité géniale de prendre de bonnes résolutions (voir ici comment les tenir). C’est peut-être le moment de revoir vos habitudes.

Profitez-en pour repenser les rituels familiaux. Ce changement d’heure peut être une opportunité pour vous et ceux que vous aimez de renouer du lien et de la complicité en changeant vos rituels du soir et du matin.

C’est aussi l’occasion de repenser votre organisation et la gestion de votre temps pour rompre avec les quelques erreurs que vous faites et qui vous épuisent. Cliquez sur ce lien, j’ai rédigé un article assez long sur le sujet.

Maintenant, dites-moi en commentaire quelles sont vos ruses pour passer le cap du changement d’heure sans douleur. Mes conseils vous éclairent-ils ? Dites-moi tout, je suis à chaque fois ravie de vous lire :).

Conseil malin :
Cliquez sur l'épingle ci-dessous pour l'enregistrer sur Pinterest et retrouver l'article facilement !

Comment éviter la fatigue durant le changement d'heure
Vanessa
 

Bonjour :) Moi, c'est Vanessa. Je suis probablement en train d'écrire un nouvel article pour vous aider à lutter contre le surmenage parental. C'est mon truc, j'aime bien aider quand je le peux. Posez-moi toutes vos questions, suggérez-moi de nouveaux sujets, n'hésitez pas, car Girlsmater, c'est d'abord votre site !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Proche du burnout maternel ? Passez le test et recevez mes recommandations pour profiter pleinement de tous les rôles de votre vie.