fbpx
2

Fatigue chronique : 60 habitudes pour s’en sortir

Comment lutter activement contre la fatigue chronique ?

La fatigue chronique, aussi appelée encéphalomyélite myalgique est désormais un syndrome reconnu par la Sécurité sociale. Elle se caractérise par un état de fatigue intense et permanent qui se prolonge au-delà de 6 mois.

La plupart du temps, mieux dormir ne suffit pas à récupérer d’une fatigue chronique. La victime souffre de troubles cognitifs importants tels que la perte de mémoire ou les difficultés de concentration. Le moindre effort lui demande beaucoup trop d’énergie. S’en suivent des conséquences parfois désastreuses sur sa vie personnelle, professionnelle.

Ça ne se soigne pas à coups de médicaments, aucun protocole médical unique ne permet de traiter ce syndrome.

Certaines écoles lui confèrent des causes dépressives, d’autres physiologiques.

Pour ma part, je sais d’expérience que c’est une joyeuse combinaison des deux.

Quoi qu’il en soit, si vous lisez ce billet, vous êtes touchée. Et les conséquences sur votre quotidien sont tristement lourdes.

Je connais le problème.

La fatigue chronique, non contente de vous dépouiller de votre vitalité, n’arrange rien à vos sautes d’humeur. Elle vous coupe de toute communication saine avec votre famille, votre couple ou même vos enfants.

Cette fatigue vous prive du goût des choses. Et bientôt, vous ne profitez plus du temps passé avec ceux que vous aimez.

Je ne parle même pas de votre confiance en vous. Comment apprécier le fruit de vos efforts quand chacun d’entre eux vous demande de déployer des énergies inhumaines ?

Si la dépression n’en est pas la cause, elle peut vite en devenir une conséquence.

Vous êtes crevée ?

Jugulez tout de suite l’hémorragie en repensant quelques habitudes de votre quotidien. En voilà 60, vous savez quoi faire. 

A - Les causes psychologiques et morales

1/ Trouver sa méthode pour faire dormir ses enfants (guide).

Entre votre belle-mère qui vous complexe avec son expérience du sommeil sur 5 cas pratiques, votre mère qui vous parle de vous si sage petite, vos copines sans problèmes et celles qui ne dorment pas depuis 2 ans. Vous entendrez tout et son contraire concernant le sommeil des enfants. 

Vous seule trouverez, en partenariat avec le(s) vôtre(s) ce qui fonctionne.

Pour vous y aider, voici un recueil de tout ce que vous pouvez tester : 40 clés pour faire dormir bébé. C’est cadeau et ça se lit vite.

2/ Limiter ses journées à 2 ou 3 tâches importantes, planifier le reste.

La fatigue chronique s’installe quand on ne sait pas s’arrêter. Pour vous ménager, découpez vos journées. Pour ce faire, planifiez vos tâches en temps et en nombre.

Si vous ne disposez que d’une heure par jour pour gérer votre foyer, priorisez par le plus urgent, important. Tout ce qui ne rentre pas aujourd’hui, planifiez-le demain. Recommencez cette routine au quotidien dans les premières heures de votre journée.

Prendre le temps de poser 5 minutes à l’écrit ce que vous avez à faire ce jour vous fera gagner un temps considérable, car vous serez fatalement plus efficace.

Et en fin de journée, remerciez-vous pour tout ce travail accompli, vous le méritez.

3/ S’accorder de vraies pauses et cesser d’enchaîner.

Faites-le pour deux excellentes raisons :

-La pause permet la récupération d’énergie, de motivation, et donc une meilleure efficacité

-Elle vous permet de savourer la fin d’un cycle, et de quantifier le travail accompli

Levez-vous, buvez un thé, sortez respirer, marchez, lisez un passage de ce livre que vous aimez.

Bref. Cassez le rythme. 

4/ Lutter contre la fatigue chronique… en se levant plus tôt.

Levez-vous plus tôt. Une demi-heure peut changer considérablement la manière dont vous démarrez votre journée.

Buvez un grand verre d’eau, faites un petit exercice physique, petit-déjeunez, visualisez votre journée, écrivez et programmez-la, complimentez-vous.

Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais ça change tout. Rien de pire que de commencer sa journée en courant partout pour retrouver les clés de bagnole qu’Oscar a planqué entre les coussins du canapé. 

5/ Hypersensible ? C’est une force !

Si vous faites partie de ces femmes aux hormones sensibles, aux réactions chaudes et passionnées, vous êtes probablement une hypersensible qui s’ignore. Ou pas. Et quand c’est mal canalisé, la fatigue chronique vous guette.

La bonne nouvelle, c’est que ça se travaille, s’améliore, et bientôt votre sensibilité peut devenir un formidable levier de communication pour atteindre ceux que vous aimez et faire passer intelligemment vos idées.

Je vous invite à consulter les interviews données par quelques-unes de mes consœurs, toutes hypersensibles et découvrir leur façon de gérer cette facette de leur personnalité dans leur quotidien. 

6/ Se servir des réseaux sociaux intelligemment (et suivre des gens inspirants).

Femme look influenceuse rose

@Unsplash

Cessez de perdre votre temps sur Facebook ou Candy Crush. 

Consommez des contenus utiles pour vous aider dans vos méthodes éducatives ou organisationnelles par exemple. Le web en regorge : il faut juste aller les chercher, et cesser de subir le flot d’informations incontrôlable.

7/ Tester la diète d’informations.

Et cesser de consommer tout et n’importe quoi à la TV, dans les journaux, sur les réseaux ou les flux RSS. Voilà bien une perte de temps stressante et complètement inutile, où il est aujourd’hui quasiment impossible de se faire une opinion éclairée sur des faits réels. Une diète de stress ne vous fera pas de mal. 

J’ai cessé de suivre BFM & co y a un peu plus d’un an. Ça ne m’empêche pas de savoir ce qui se passe dans le monde, mon entourage fait bien le relai.

Ça me fait gagner du temps, ça soulage mon stress. Je ne m’en porte que mieux.

8/ Cesser de vouloir tout faire parfaitement.

Réalisez vos missions dans les grandes lignes, au mieux, et acceptez de refiler des tâches à votre entourage.

Permettez à votre entourage de vous aider même si vous “préférez le faire vous-même, car on n'est jamais mieux servi que par soi-même”. Vous serez bien avancée quand vous aurez terminé de récurer ces foutues plinthes que personne ne regarde pour dormir 1 heure de moins. 

9/ Ranger ses espaces de vie au fur et à mesure.

Un espace rangé, désencombré, une place nette, c’est un esprit libre. Ne laissez pas la fatigue chronique s’installer.

La pollution visuelle a un impact direct sur votre stress et votre énergie. N’attendez pas la fin de semaine pour ramasser, rangez, lavez tout de suite ce qui peut l’être.Un espace rangé, désencombré, une place nette, c’est un esprit libre. Ne laissez pas la fatigue chronique s’installer.


La pollution visuelle a un impact direct sur votre stress et votre énergie. N’attendez pas la fin de semaine pour ramasser, rangez, lavez tout de suite ce qui peut l’être.



10/ Fixez-vous de petits challenges.

Prenez un des points de cet article tout de suite, et appliquez-le dès maintenant. Faites en une nouvelle routine de vie, tenez-y vous. 

La fatigue morale vient la plupart du temps d’une absence de projections, de désirs. Pour y remédier, fixez-vous de nouveaux objectifs, et tenez-les.

Je vous explique ici ma méthode pour tenir vos bonnes résolutions (la seule qui fonctionne sur moi). 

11/ Regarder votre vie à la perpendiculaire. 

Femme assise par terre sur fond rose dans un angle droit

@Unsplash

Nous avons toutes et tous nos casseroles, nos soucis, nos enfants qui dorment, ou pas, nos beaux-parents qui nous tapent sur le système, ou nous aident. Nous avons tous connu la maladie, de près, ou de loin, chez soi, ou chez les autres. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs. 

“La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, mais d’apprendre à danser sous la pluie” - SÉNÈQUE

Faites le point chaque jour et concentrez-vous sur toutes les petites choses qui vous ont mis en joie dans la journée. Un sourire de votre enfant, un baiser de votre homme, un compliment au boulot, un rayon de soleil, le parfum d’une fleur… Listez-en au moins 5 pour démarrer. Ouvrez l’œil, vous en verrez de plus en plus souvent.

12/ Arrêter de râler.

Râler. C’est épuisant, et toxique. 

Pour vous et vos proches d’ailleurs.

Accrochez un petit bracelet à votre poignet. Quand vous râlez, changez-le de main. Ça vous aidera à prendre conscience de cette mauvaise habitude.

La méthode complète ici, par Christine, experte du blog J’arrête de râler.

13/ Profiter de ses temps morts pour optimiser ses journées.

Le secret du temps pour soi et ce qui compte vraiment pour, c’est l’optimisation de votre temps.

Comblez les trous de vos journées intelligemment en optimisant “les 8 temps morts qui vous font perdre du temps”. Soyez maline 😉

14/ Prendre soin de votre apparence.

Rouges à lèvres baume de soin

@Unsplash

Ne négligez ni votre bien être, ni votre apparence. 

L’image que vous avez de vous est d’une importance capitale dans la gestion de votre énergie. Quoi de plus plombant que de démarrer votre journée attifée comme un épouvantail et le cheveu gras ?

Vous n’avez pas le temps ? Si ! Vous allez trouver cinq minutes pour effacer ces vilaines cernes, 5 de plus pour trouver votre tenue du jour grâce à votre super penderie minimaliste. Je vous en parle dans le point suivant.

15/ Gagner du temps dans votre garde-robe, et celle de vos enfants.

Dressing minimaliste pour gagner du temps et de l'énergie

@Unsplash

Justement en parlant de dressing minimaliste, je vous ai préparé un article spécifique pour enfin faire le tri, vous y retrouver et ne garder que ce que vous mettez. Le voici : Dressing détox.

Ne perdez plus de temps.

16/ Stop à la culpabilité.

La culpabilité est l’un des facteurs les plus impactant de la fatigue chronique de jeune mère.

“Je ne joue pas assez avec les enfants. Je le sais, ils me réclament, mais j’ai 1000 choses à faire. Je passe ma vie à éteindre les feux. Qui ne s’arrête jamais. Alors, m’occuper de moi… quelle idée !”

Girlsmater, c’est votre site, le début d’une histoire d’une femme qui commence à vivre pour elle, et qui comprend l’impact positif qui en découle sur toute sa famille. Alors on arrête de culpabiliser, et on décâble !

Voici un article pour bien démarrer dans cette voie : “Comment vivre sans regrets”.

17/ Partir seule en WE.

Les vraies pauses, celles qui font vraiment du bien, sont celles qu’on passe complètement seules.

Les premières fois, ça fait drôle. On a l’impression d’être vidée, paumée, on ne sait pas trop quoi faire de ce temps toute seule. Mais petit à petit, en l’absence de contraintes, d’obligations, il devient vite amusant, voire excitant de se retrouver seule pour faire ce qu’on veut, sans contraintes

18/ Lire des livres pratiques.

Pile de livres pratiques inspirants

@Unsplash

Si ça bug chez vous, si vous vous sentez débordée et que votre organisation est bancale, si vous ne trouvez plus le sommeil, que vos relations conjugales sont tendues : 

Lisez l’expérience de ceux qui sont passés par là avant vous.

Vous ne pouvez pas tout savoir. Devenir mère s’apprend tout comme bien s’organiser, bien communiquer ou mieux dormir. Offrez-vous de l’information utile, et lisez pendant vos temps morts évoqués plus haut.

Je vous propose de découvrir les lectures qui ont changé mon quotidien ici. Je vous conseille chaudement de vous en inspirer.

19/ Méditer pour ne plus stresser.

Le stress influe sur votre forme physique et votre énergie. 

Pour m’en débarrasser vite et bien, je cours m’isoler aux w.c., dans ma voiture, ou même dans les transports. Je ferme les yeux 5 minutes et je fais quelques exercices de respiration.

Plus vous le faites, mieux ça marche.

Pensez aussi à intégrer la méditation dans les tâches de votre quotidien. C’est facile et ne vous demande pas de temps supplémentaire. Comment faire > ici, dans cet article de Guillaume Besson écrit pour Techniquesdemeditation.com.

20/ RÉGLER le gros problème au réveil.

À l’instar de la culpabilité, la charge mentale est elle aussi l’une des grandes responsables de la fatigue chronique.

2 semaines que l’inscription à la danse de Lena traîne. Vous y pensez chaque jour, mais n’avez toujours pas pris le temps d’appeler, de vous déplacer.

C’est beaucoup trop long, et votre charge mentale est alimentée d’une tâche qui pourrait être évacuée dès demain.

Au réveil, demain, levez-vous, buvez un grand verre d’eau, prenez une douche, déjeunez, étirez-vous, et bouclez l’inscription, sans attendre.

Satisfaction, soulagement sont les 2 sentiments qui vous attendent au bout. C’est bon pour votre moral, et contre votre fatigue chronique.

21/ Répartir de manière équilibrée les tâches à la maison.

Oui. Je pense que vous le savez. Vous ne pouvez pas tout faire toute seule. Faites-vous aider. Par votre mec, mais aussi par vos enfants selon leurs âges. 

Tout le monde peut et doit participer. C’est non seulement une question de survie pour vous, mais aussi d’équilibre et de responsabilisation dans l’écosystème familial

22/ Pratiquer le MERCI.

Carnet de note de gratitudes

@Unsplash

La gratitude. C’est un concept oublié, tantôt attribué à des rituels religieux galvaudés, tantôt à des manières sociales un peu gênantes ou perchées. 

Eh bien c’est dommage. On passe bien plus de temps à se reprocher nos manquements qu’à se féliciter.

SABOTAGE !!!

Dîtes-vous merci, chaque jour, pour tout ce que vous accomplissez. Remerciez votre corps de vous porter, de respirer, de voir, d’entendre, de vous avoir donné ces beaux enfants, de pouvoir danser, chanter, vivre.

Remerciez votre entourage quand le compliment s’y prête. Ça fait du bien à tout le monde, même à vous. Sachez offrir et recevoir

23/ Tenir un journal intime, comme une ado.

Ça, c’est un truc génial que j’ai récemment redécouvert. Écrire régulièrement ce qui se passe dans ma vie, ce qui bouge, change, mes réflexions, mes envies, mes désirs, sans jamais me juger ni me censurer.

Ça fait du bien, et pouvoir quantifier, notifier l’évolution de mon quotidien me rassure énormément.

24/ Déverser sa haine dans un courrier. Puis le brûler.

Lettre manuscrite

@Unsplash

En conflit avec quelqu’un ? 

La méthode est simple :

  • Rédigez un courrier avec un destinataire, une adresse, un objet, et signez là.
  • Dites à la personne en question tout ce que vous avez sur le coeur (lâchez-vous elle ne la recevra jamais). 
  • Mettez la lettre dans une enveloppe, avec le destinataire, comme une vraie lettre.
  • Puis détruisez-la. 

Ça marche particulièrement bien avec les personnes qu’on ne peut plus revoir. Mais aussi avec celles qui font encore partie de notre vie. 

Décharge émotionnelle assurée!

25/ Redessiner le shéma.

Vous reproduisez tout le temps les mêmes erreurs ? 

Il n’y a pas 36 manières de faire. Vos habitudes ne vont pas changer comme par magie toutes seules. Leurs conséquences non plus.

Si vos enfants ne vous écoutent pas, votre belle mère continue de prendre votre place chez vous, ou que malgré vos efforts, vous êtes encore et toujours épuisée : changez de méthode.

Si cela peut vous aider, voici mes habitudes indispensables pour rester une mère zen au quotidien.

Ne laissez jamais tomber. Testez, ajustez, adaptez vos méthodes, qu’elles soient éducatives, organisationnelles, relationnelles.

C’est à ce prix que vous trouverez les vôtres. 

26/ Programmer au moins 1 activité par semaine… pour vous seule.

Rien de mieux pour lutter contre la fatigue chronique que de vous imposer du temps pour vous. À mettre au planning pour ne jamais la laisser vampiriser par on ne sait quelle tâche “urgente”.

Votre temps à vous est urgent et important.

27/ Faire la même chose pour votre couple.

Planifiez une fois de plus. Dans l’inertie du quotidien, prendre soin de ce qui compte pour nous relève souvent du défi. Certes, ça manque de spontanéité, mais prendre soin de votre couple est une priorité.

28/ … et pour votre famille.

De même, programmez des moments de qualité instructifs, divertissants, amusants tous ensemble et partagez de beaux moments de complicité.

La tentation de rester à la maison et ne rien faire pour récupérer d’une semaine un peu trop chargée est grande. Mais planifier régulièrement des sorties aérera tout le monde et favorisera le renforcement des liens familiaux.

29/ Faire ce que vous faites moins longtemps, mais plus intensément.

Une tâche barbante à boucler aujourd’hui ? Donnez-vous une plage de temps pour le faire, et faites-le sans vous laisser distraire, à 100 % dedans. Accomplissez votre tâche vite, bien, et passez à autre chose après une courte pause. 

30/ Dresser des todo listes réalisables, précises, et définies dans le temps.

Post it mémos et todo listes

@Unsplash

Soyez honnête avec vous-même et ne définissez pas plus de tâches que vous n’êtes capable d’accomplir dans une journée. Sans ça vous alimentez votre fatigue chronique. 

Définissez-les avec précision, et donnez-vous une plage horaire pour les réaliser.

Écrivez-les sur une feuille de papier et rayez au fur et à mesure ce que vous accomplissez. C’est une méthode extrêmement satisfaisante.

31/ Transformer les activités chiantes en moments funs.

Le ménage vous rebute ? Mettez de la musique, faites participer vos enfants et faites la course avec eux. Le premier qui a terminé sa tâche gagne quelque chose. Transformez vos activités les plus pénibles en autant de moments partagés, drôles, voire ludiques.

32/ S’en foutre et prendre de la hauteur.

Femme libre regardant l'horizon

@Unsplash

Ne vous comparez JAMAIS à quelque autre mère que ce soit. Ne comparez pas votre couple ou votre famille non plus.

Nous apprenons toutes à devenir maman, nous gaffons, réussissons des exploits, mais aucun shéma ne se répète. Ce qui est valable pour vous ne l’est peut-être pas pour une autre et inversement.

Alors, cessez de comparez ce que vous vivez avec le reste du monde, car le reste du monde ne vit pas dans vos bottes.

33/ D’une pierre deux coups : des instants zen et complices.

Vous croulez sous votre quotidien et le temps vous manque pour profiter de votre famille ? 

Installer un rituel précoucher pour profiter d’un vrai moment, tous ensemble autour d’une activité qui repose et rassemble.

Un jeu de société, une partie de cartes, une petite session de yoga…

Une activité quelle qu’elle soit, qui permette à vos enfants de se calmer de la journée, de vous retrouver dans un moment complice, et de passer ce temps ensemble qui vous manque.

B - Les causes physiologiques

34/ Manger 5 repas par jour.

L’alimentation joue un rôle essentiel dans votre fatigue chronique.

La sensation de coup de pompe après le repas, vous la connaissez n’est-ce pas ?

Le phénomène est simple : nous avons l’habitude de ne consommer que 2 à 3 repas par jours. En général assez conséquents. Nous ingérons donc des glucides (sucres) en grosse quantité et que se passe-t-il quand on assimile trop de glucides ? Notre pancréas sécrète de l’insuline pour réguler le taux, c’est l’hypoglycémie et ?... c’est le coup de barre assuré.

Voilà.

Donc pour remédier à ça, je n’ai pas trouvé mieux que de multiplier les “petits” repas (réduisez les doses habituelles) au fil de la journée : 3 principaux : petit-déjeuner, déjeuner, dîner, puis 2 collations.

Vous évitez ainsi les pics d’insuline et les coups de fatigue 😉


35/ Marcher souvent.

Marcher, se lever, s’activer réactive l’organisme. 

Vous sentez le coup de pompe venir ? Levez-vous, allez vous aérer et respirer dehors, marchez, montez et descendez des marches. 

36/ Boire beaucoup d’eau.

La déshydratation est très copine avec la fatigue. Alors, buvez sans attendre d’avoir soif.

37/ Attention à l’alcool.

L’alcool déshydrate. 

Mon homme est mixologue, fait son propre rhum et vient d’ouvrir sa distillerie. C’est donc un sujet que je maîtrise assez bien au quotidien. Un petit verre de temps en temps avec loulou pour passer un moment sympa ensemble et pouvoir enfin parler de ce qui fâche, pourquoi pas.

Mais avec réelle et intelligente modération. Sinon, vous êtes cuite pour la semaine !

38/ La règle des 60/40 dans l’assiette.

60 % de fruits et légumes contre 40 % de tout le reste. L’équation parfaite pour rester en forme et garder la ligne. 

39/ Vous connaissez les monodiètes ?

Banane sur fond rose

@Unsplash

C’est un truc que j’ai découvert après la naissance de Marius. J’ai opté pour une reprise du sport couplé avec un rééquilibrage alimentaire. Pas de privation, je mangeais de tout dans les quantités que je voulais, mais pour partir du bon pied, et nettoyer mon corps en profondeur de l’intérieur, j’ai dû commencer par une monodiète. 

Je l’ai suivie pendant 3 jours. Je n’ai mangé que des pommes. Je ne les ai pas comptés.

3 jours ne sont pas suffisants pour vous mettre en carence de quoi que ce soit. Ça permet de remettre les compteurs à 0, virer toutes les putréfactions des intestins et rebooster le métabolisme. La monodiète décrassera votre organisme de toutes les toxines alimentaires entre autres en activant les organes émonctoires.

Grosse révélation pour moi. Au bout du 3e jour, je volais. Littéralement.

L’impact sur mon énergie était fulgurant, ma vision s’était améliorée, j’avais moins faim et la vision des gâteaux dégueus et autres sucreries appétissantes ne me faisait plus aucun effet. 

40/ Ne consommez plus rien de transformé.

Je vous l’ai déjà dit. Et je vais le répéter tellement c’est important : 

L’alimentation joue un rôle MAJEUR dans votre fatigue chronique.

Justement en parlant de décrassage, cessez de consommer tout ce qui est transformé industriellement.

Je sais, ça vous rend bien service quand vous n’avez pas le temps de cuisiner. Mais ces plats sont truffés de sucres cachés (ou pas), d’additifs beurk et de trucs dont vous n’avez pas besoin pour être en forme (et je ne parle même pas des dégâts sur vos enfants).

Le service rendu devient alors bien relatif.

41/ Cuisiner en grande quantité, et congeler.

Gagnez du temps et de l’énergie en cuisinant plus, selon la capacité de vos casseroles (et de votre foyer), et en congelant des portions que vous ressortirez le moment venu.

42/ Qualité du sommeil (horaires et cycles).

C’est bateau vous allez me dire. Oui. Mais indiscutable.

Dormez minimum 7 heures par nuit.

Je sais, pour certaines d’entre vous, ça peut paraître impossible. Surtout si votre enfant ne fait pas encore ses nuits. Dans ce cas il vous faudra vous rattraper avec les micro-siestes.

Et je vous en parle tout de suite.

43/ Micro-siestes.

Micro sieste pour retrouver son énergie

@Unsplash

Si vous n’arrivez pas à faire des nuits correctes, rattrapez-vous sur les micro-siestes. 

À coup de 15-20 minutes sans même vous endormir complètement, elles sont réellement efficaces. Y a qu’à tester pour s’en rendre compte. Avec un peu d’entrainement, vous arriverez bientôt à vous endormir en moins de 2 minutes, et profiter pleinement d’une phase de sommeil paradoxal.

Je vous explique comment pratiquer les micro-siestes dans cet article.

44/ Faire un bilan médical.

Parfois, les causes sous-jacentes de la fatigue peuvent être d’ordre médical. Je fais ma petite prise de sang chaque année. Et si tout va bien, bah tout va bien.

45/ Préférer les médecines parallèles aux drogues.

Kinésiologie, Acupuncture, Chiropratique, Osthéopathie… Certaines médecines parallèles peuvent vous aider à rééquilibrer des dysfonctionnements physiologiques responsables d’une fatigue chronique.

46/ Arrêter de fumer.

Ça, c’est ma bonne résolution de l’année 2019 (j’ai commencé fin 2018). Ça se passe merveilleusement bien. 

Y a pas photo. C’est en arrêtant qu’on s’en rend compte. Je suis beaucoup moins fatiguée, plus dynamique, je me réveille plus facilement, et j’ai retrouvé goût à ce que je mange (ce qui est particulièrement important pour moi).

47/ Des collations saines : les oléagineux.

Amandes pour le goûter

@Unsplash

Comprendre les noix. Cajou, amande, macadamia, noix du Brésil, noisettes… Elles sont riches en bonnes graisses, magnésium, potassium, fibres, vitamines B1, B2, E, calcium, phosphore, zinc, fibres… 

Bien meilleures que n’importe quelle barre énergétique que vous pourriez consommer de la grande distribution. Consommez une poignée par collation, car elles sont aussi très caloriques. 

48/ Prendre les escaliers et oublier l’ascenseur.

Prendre les escaliers plutôt que l'ascenceur

@Unsplash

À défaut de commencer une activité sportive, prenez les escaliers, descendez un arrêt de bus plus tôt et marchez, trouvez n’importe quel prétexte pour bouger. Plus vous bougez, plus vous êtes en forme

49/ Prendre une pause pour respirer au carré.

Pourquoi ne pas profiter de ces courtes pauses pour un petit exercice de respiration. La technique de la respiration au carré est l’une des plus pratiques, accessible que vous pourrez réaliser n’importe où, n’importe quand, en toute discrétion.

  • Inspirer en 4 temps
  • Bloquez en 4 temps
  • Soufflez en 4 temps
  • Bloquez en 4 temps

Puis recommencez, au moins 3 fois.

50/ Se masser les jambes.

Je fais ça le matin après ma douche. C’est inclus dans ma routine de début de journée, et ça termine de me réveiller. Je me masse à l’huile de coco les pieds, et les jambes jusqu’au mollet en remontant pour activer la circulation. J’appuie sur les points les plus sensibles pour dénouer les tensions. Ça a un effet instantané sur mon humeur, mon énergie et mon bien-être, et ça me prend 2 minutes.

51/ Tiens-toi droite !

Imaginez un fil tendu au-dessus de votre tête, reculez les épaules et rentrez le menton. Vous y êtes. 

Je me suis tenue mal toute ma vie. Je mesure 1m80 depuis l’âge de 15 ans et j’ai passé toute ma jeunesse à  me courber vers les plus petits que moi. Maintenant je m’efforce de me redresser dès que j’y pense. J’ai même opté pour un fauteuil ergonomique à genoux pour travailler et corriger ma posture.

J’ai pu remarquer que me redresser m’a apporté 2 choses importantes :

  • Ma confiance en moi a été reboostée.
  • Mon énergie aussi, car la posture donne de l’élan et lutte contre les états de fatigue chronique ou non.

52/ S’étirer.

Relancez la circulation sanguine, prenez une grande inspiration, et réveillez votre organisme.

53/ Calmos avec le thermos.

Une tasse de café pour contrer la fatigue

@Unsplash

Il est tentant d’aller chercher de l’énergie rapide, facile, directe en mug. Évitez néanmoins la consommation de café en fin d’après midi. Un café pris 6 heures avant le coucher vous ferait perdre 1 h de votre précieux sommeil.

54/ Arrêter la grasse matinée.

Oui, je sais, c’est cruel. Mais si vous avez l’occasion de faire la grasse mat, ne la faites pas. En déréglant votre rythme de réveil, vous déréglez tout votre cycle de sommeil que vous aurez, parfois, mis du temps à caler. 

Regardez plutôt vos enfants au retour de vacances… Nous c’est pareil.

Préférez encore une fois récupérer en micro siestes de 10/15 minutes, 20 max, quitte à les multiplier au fil de vos journées. Elles vous seront beaucoup plus profitables.

55/ Vous êtes ce que vous mangez.

Privilégiez les fruits, légumes, oléagineux, poissons à chair blanche, poissons gras, viandes blanches et rouge (moins souvent), éliminez au max le sucre ajouté de votre alimentation. Cuisinez au maximum et bannissez tout ce qui est industriel et transformé.

56/ Une cure de jus frais pressés.

Smoothie de fruits frais mixés

@Unsplash

N’achetez plus de jus de fruits en brique. Il s’agit la plupart du temps de jus reconstitués ou boostés à mort en sucres pas naturels. Et si ce n’est pas le cas, ils sont tellement bien conservés que les fruits ont perdu toutes leurs propriétés nutritives. Sans intérêt. 

Pressez vous-même vos oranges, achetez un extracteur pour profiter de tous les bienfaits des fruits, achetés de saison, en circuit court. Là, vous ferez un vrai geste pour votre santé, et votre fatigue.

57/ Prendre un bain aux sels d’Epsom.

Favorise la détente musculaire et l’endormissement. Pour un meilleur sommeil.

58/ Insomniaque ? Optez pour les huiles essentielles.

Coffret d'huiles essentielles pour le sommeil

@Unsplash

Rdv sur larticle de Mélodie, experte du sujet, qui nous parle de leur usages pour lutter contre la fatigue et le sommeil de mauvaise qualité.

59/ Le sucre, cet ami qui vous veut du mal.

Le sucre, une mauvaise idée pour rester en forme

@Unsplash

Il vous donne un coup de fouet en cas de coup de pompe ? Puis quelques minutes plus tard, le coup de pompe revient et vous avez à nouveau envie d’en consommer. Bienvenue dans le cercle vertueux vicieux des yoyos glycémiques.

En cas de petit creux, privilégiez une poignée de noix ou des fruits frais.

60/ Se (re) mettre au sport.

Tapis de yoga exercice

@Unsplash

Enfin, je ne le répèterai jamais assez, le sport, quel qu’il soit, non content de booster votre énergie, votre métabolisme et votre système immunitaire, favorise aussi votre sommeil et votre récupération. Un atout de choc contre la fatigue chronique.

Jugulez l’hémorragie

Je sais, cette liste est énorme, mais ne prenez pas peur. Appliquer ces conseils n’est pas aussi terrible qu’il n’y paraît.

Si vous voulez retrouver du ressort pour profiter de ce qui compte pour vous, vous allez devoir déplacer le curseur là où ça déconne. Pas besoin de tout appliquer, juste ce qui est vraiment nécessaire pour vous. Cette liste est la carte de votre restaurant idéal, à vous de composer votre menu.

Voici une méthode simple pour vous aider à faire le point et appliquer tout de suite, les points les plus urgents :

Prenez une feuille de papier, et un stylo.

De haut en bas, à gauche de la feuille, listez tous les numéros de 1 à 60. Ce sont les points de cet article.

En face de chaque numéro, dessinez une coche ✔️ ou une croix X selon que vous appliquez déjà le conseil ou non.

Ciblez toutes les croix X qui selon vous, sont les plus urgentes à corriger dans votre quotidien pour lutter contre votre fatigue chronique.

Choisissez en 3, notez-les clairement sur une nouvelle feuille de papier en y inscrivant des verbes d'action “Ouvrir un livre au lieu d’allumer la TV” ; “M’inscrire à la danse” ; “Cuisiner des légumes verts 2 fois par jour”.

Accrochez cette feuille au frigo, et lisez-la à haute voix tous les jours.

Cette méthode permet à votre cerveau d’intégrer et reprogrammer n’importe quelle nouvelle habitude. Quand vous les aurez intégrés, reprenez cette liste et recommencez l’exercice.

Voilà, vous savez maintenant comment faire. Le plus dur est de vous lancer.

Faites cet exercice tout de suite, et partagez en moi en commentaire juste après les 3 nouvelles habitudes que vous allez intégrer à votre quotidien pour lutter contre votre fatigue chronique. C’est en agissant sans attendre que vous obtiendrez des résultats concrets.

J’ai hâte de vous lire :-*

Conseil malin :
Cliquez sur l'épingle ci-dessous pour l'enregistrer sur Pinterest et retrouver l'article facilement !

Comment se sortir de la fatigue chronique
Vanessa
 

Bonjour :) Moi, c'est Vanessa. Je suis probablement en train d'écrire un nouvel article pour vous aider à lutter contre le surmenage parental. C'est mon truc, j'aime bien aider quand je le peux. Posez-moi toutes vos questions, suggérez-moi de nouveaux sujets, n'hésitez pas, car Girlsmater, c'est d'abord votre site !

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments

Êtes-vous proche du burn-out maternel Passez le test pour le découvrir.